dimanche 21 mai 2017

Larve de Syrphide

Diptera > syrphidae >

Cette larve trouvée en Avril dernier sur des orties, environ 12mm de long, semi transparente,
elle laisse des trainées baveuses sur son chemin, tout comme un gastéropode...???
inconnu pour nous? le Forum Bretagne vivante pense à une larve de Syrphus, Eupisyrphus ou genre proche, donc on en reste à Syrphidae:




lundi 15 mai 2017

La Turquoise, Adscita statices

 Lepidoptera > Zygaenidae > Adscita

Selon Wikipedia, on la nomme le Procris de l'Oseille également: Turquoise de la Sarcille.
La Turquoise, Adscita statices est présente pratiquement partout en France, les plantes hôtes sont les Rumex, Rumex acetosa (oseille commune)  et Rumex acetosella (petite oseille); nous avons rencontré les spécimens ci-dessous en région de Guérande, dans un pré couvert de marguerites, de Rumex, de trèfle et bien d'autres plantes de saison, en Mai 2017:




Quelques fruits de Rumex: Rumex acetosella?



mercredi 10 mai 2017

Ophrys araignée, Ophrys aranifera/sphegodes,

Asparagales > Orchidaceae > Ophrys

Voici l'Ophrys araignée, Ophrys aranifera/sphegodes, vue à Batz-sur-Mer, sur la dune grise, entre océan et marais salants, dès le mois d'Avril cette année. Ne pas la confondre avec Ophrys apifera (LOL)... que nous vous présentions en Juillet 2016





Ophrys aranifera avec le champ basal clair du labelle et ses pseudosyeux verts.
Bien plus d'Orchidées sur le site Orchidées nature:

jeudi 4 mai 2017

Le Syromaste marginé, Syromastus rhombeus

Hemiptera > Coreidae  > Coreus

Le Syromaste marginé, Syromastus rhombeus, très belle punaise, qui nous a permis quelques clichés:

Particularités: l'abdomen a la forme d'un losange, le corps est allongé, les pattes claires, sa couleur tire sur le doré en cet après midi ensoleillée d'Avril, à Batz-Sur-Mer, sur la dune grise.



La larve se nourrit sur des plantes de la famille des Caryophyllacées, (les œillets): nous avons trouvé de belles images de Syromastus rhombeus, sur Brtitish bugs.

dimanche 30 avril 2017

La coccinelle à 13 points, Hippodamia tredecimpunctata

 Coleoptera > Coccinellinae > Hippodamia

Porte bonheur? nous ne l'avions jamais vue cette coccinelle à 13 points, Hippodamia 13-punctata, (ou  Hippodamia tredecimpunctata); elle est orange à points noirs, de forme plus allongée que ses consœurs en particulier la coccinelle à 7 points Coccinella septempunctata. Ses pattes sont bicolores: fémurs noirs et tibias brun roux; sa taille, plus longue? au moins 7cm. Elle se nourrit de pucerons:
Rencontré en Avril 2017, à Batz-sur-mer, en bordure des marais salants, et évoluant sur le Maceron ou persil de cheval, Smyrnium olusatrum L.


 Tentative de gros plan (flou) sur le protonum qui a une tâche caractéristique de Hippodamia tredecimpunctata:
 

mardi 25 avril 2017

Seneçon de Madère, Senecio petasitis,

Asterales > Asteraceae > Roldana

Voici Senecio petasitis ou  Roldana petasitis,
On trouve peu de littérature en Français, "Velvet Groundsel", c'est le nom Anglais. Seneçon de Madère, c'est nous qui l'avons baptisé ainsi, car apparemment il n'existe aucun nom vernaculaire...
C'est une plante d'origine Mexicaine, qui se plait dans les sous bois de bord de mer, Roldana petasitis pousse au Portugal sur l'archipel des Açores et à Madère. Invasive tout comme le Bacharis de la même famille...




De nombreux Synonymes: Cineraria petasitis; Cineraria platanifolia; Roldana petasioides; Roldana petasitis var. petasitis; Senecio petasioides; Senecio petasitis. California geranium


La fiche de Tela botanica qui met en évidence ses akènes.
Un site Néo Zélandais (terrain.net.nz) décrit Roldana petasioides de façon très détaillée; on y apprend en particulier que la plante est toxique.

mercredi 19 avril 2017

Criquet à ailes bleues, Oedipoda caerulescens

Othoptera > Acrididae > Oedipoda

Le Criquet à ailes bleues, Oedipoda caerulescens: cet été 2015, ils sont nombreux en presqu'île Guérandaise, et nous l'avons rencontré dans deux colorations différentes:
- un premier spécimen en couleur claire, il est quasiment impossible de le distinguer dans le sable...
- quant au second spécimen, il doit provenir d'une zone d'herbes sèches aux tiges brunâtres, il se détache carrément sur fond de sable!




Wikipedia dit ceci concernant les critères d'identification:
les fémurs postérieurs sont pourvus d'un décrochement situé à mi-longueur sur le dessus. Au repos, la confusion est possible avec l'Œdipode rouge (Oedipoda germanica) et avec l'Œdipode aigue-marine (Sphingonotus caerulans), dont les ailes bleues sont dépourvues de bande foncée marginale7 et dont les fémurs postérieurs sont dépourvus de décrochement sur le dessus.

jeudi 13 avril 2017

Pourpier de mer, Honckenya peploides

La flore des dunes et falaises de Bretagne et Loire-Atlantique:

Le Pourpier de mer, Honckenya peploides:

 Caryophyllales > Caryophyllaceae > Honckenya

On le trouve en abondance sur la côte Atlantique, ce  Pourpier de mer, Honckenya peploides, il  pousse sur le sables des plages de Loire-Atlantique et sur les dunes, la feuille est charnue, la fleur  présente 5 pétales blancs; hauteur 10 à 12 cm:

vendredi 7 avril 2017

l’Épeire de l’Opuntia, Cyrtophora citricola

Araneae > Araneidae  > Cyrtophora

Vue à Madère, en Mars 2016, dans un jardin public, puis dans un verger. Cyrtophora citricola avait l'air très efficace pour chasser les insectes. Elle est commune en Afrique du Nord, en Espagne, au Portugal, et aux Canaries:



Le site dipode-vie.net nous donne une description  très détaillée de l’Épeire de l’Opuntia, Cyrtophora citricola, merci Richard du Nord pour cette découverte...
Une autre vue ci-dessous fait apparaître le maillage carré spécifique de cette espèce; voir en bas à gauche de la photo:

lundi 3 avril 2017

Le Morio, Nymphalis antiopa

Lepidoptera > Nymphalidae > Nymphalis

Rencontré en Mars autour des marais de la grande Briére, le Morio ou manteau royal, Nymphalis antiopa, est un de nos grands papillons au vol majestueux; Le Morio, Nymphalis antiopa peut atteindre une envergure de 7 cm. Le dessus des ailes est de couleur pourpre foncé, on repère tout de suite en vol, la bordure blanchâtre sur ses ailes, et dès qu'il se pose (au sol), les taches marginales bleues. Les photos ci-dessous ont été prises au 300mm, Monsieur est rapide et ne se laisse pas approcher...Il adore les zones humides et les abords des forêts, ses plantes hôtes: saules et bouleaux.
Nymphalis antiopa et son cycle de vie complet, sont superbement décrits dans les insectes-net.





La dernière photo montre un spécimen "au bout du rouleau", il est sur le point  hélas de terminer son cycle de vie, après avoir souffert dans son repère d'hiver...

mardi 28 mars 2017

Vanille d'eau, Aponogeton distachyos

Najadales > Aponogetonaceae > Aponogeton

Belle plante aquatique, originaire du Cap, les feuilles sont flottantes, et les inflorescences blanche. les photos ci-dessous ont été prises dans un jardin botanique, à Madère, en mars 2016.




dans Tela botanica Aponogeton distachyos:

jeudi 23 mars 2017

Agave Cou de cygne, Agave attenuata

Asparagales > Asparagaceae > Agave

Plante ornementale originaire de Mexique, implantée sur l'Ile de Madère ou nous l'avons admirée en mars 2016. (Elle borde en particulier l'auto route au sortir de l'aéroport.)
Ses jolies feuilles lancéolées de 50 à 70 cm de longueur ne portent pas d’épine terminale. Cet Agave est une espèce très ornementale, sa haute hampe florale (jusqu’à 4m) formées de grappes de fleurs blanc- verdâtre ou jaunes portées en épis, fait penser à s’y méprendre à un cou de cygne recourbé avec le bec à son extrémité.
Nous n'allons pas plagier wikipedia, qui décrit si bien Agave Attenuata, mais en version Anglaise...







samedi 18 mars 2017

Vipérine arbusive, Echium nervosum

Lamiales > Boraginaceae  > Echium

 C'est l'une des plantes que l'on surnomme (localement) orgueil de Madère...
Son nom est Vipérine arbusive, Echium nervosum , elle est endémique de l'Ile de Madère; cette belle Vipérine pousse dans les endroits rocailleux en bordure des falaises, l'épi peut atteindre 15 cm de haut, et regroupe plusieurs dizaines de fleurs qui attirent de nombreux insectes.

 


Note; nous l'avons vue nommée Echium fastuosum ?
A Madère les revues spécialisées la nomment  Echium nervosum!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...