mardi 22 avril 2014

Le Mylabre inconstant, Mylabris variabilis

Coleoptera > Meloidae > Mylabris

Voici le Mylabre inconstant, Mylabris variabilis, que l'on rencontre souvent l'été dans les endroits fleuris et ensoleillés:


Cette première image remonte à Juin 2010, insecte photographié à Saint-Côme-et-Maruéjols (Gard); les autres datent d'Aout 2013, et ont été prises à Saint-Laurent-d'Oingt, dans le Beaujolais.


dimanche 20 avril 2014

Cydnus aterrimus

Heteroptera > Cydnidae > Cydnus

Larve de Cydnus aterrimus! enfin identifiée...
Nous recherchions son ID depuis 2011, voir ici; merci au Forum les insectes.org pour leur expertise, et leur efficacité! Pas facile de trouver de la littérature concernant Cydnus aterrimus, même pas le nom Français à vous offrir...C'est un hétéroptère de la famille des Cynides (phytophages), les larves se nourrissent de racines; nous l'avons trouvée en Normandie, sur sol très caillouteux (silex) dans une jachère fleurie:


Voir une série de photos des Imago de Cydnus aterrimus, dans la Galerie du monde des insectes.
Et une larve identique dans "l'Encyclopedia of life" : Cydnus aterrimus.

vendredi 18 avril 2014

La Corée Marginée, Coreus marginatus

Heteroptera > Coreidae > Coreus

La Corée Marginée, Coreus marginatus est bien connue, on la trouve quasiment partout en Europe, autour des potagers...Plante hôte: les Polygonacées (Rhubarbe, oseille etc.); mais on ne la nomme pas pour rien "la punaise des citrouilles", La Corée Marginée, Coreus marginatus se nourrit de fruits, tels les cucurbitacées...




Et ci-dessous un juvénile de Coreus marginatus, que nous avions en mémoire depuis l'été 2011:


mercredi 16 avril 2014

Acméodère à fascies jaunes, Acmaeoderella flavofasciata

Coleoptera > Buprestidae > Acmaeoderella

Ce sont des Buprestes, de la famille en Français des Buprestidés.
Leur taille: entre 6 et 11 mm, la tête et le pronotum ont un aspect abrasif, couverts de poils blanchâtres. . Ils semblent avoir la tête enfoncée, avec un cou inexistant, le protonum  est soudé au mésothorax.
Ils font partie de ces insectes qu'il ne faut pas approcher trop, car ils sont capables de se laisser tomber en cas de danger, et de faire le mort.
Les larves sont xylophages, avec une forme marteau, elles se nourrissent sur ​​les plantes du genre Ulmus, Quercus, Acer, Castanea, Fagus, Juniperus, Populus, Pyrus ...



 

lundi 14 avril 2014

Le Cuivré fuligineux (Argus myope), Lycaena tityrus

Lepidoptera > Lycaenidae > Lycaena >

Encore une petite merveille qui répond à plusieurs noms*:
Le cuivré fuligineux, Lycaena tityrus, ou Argus myope; Selon Wikipédia, "il est nommé soit Heodes tityrus soit Lycaena tityrus soit Lycaena (Heodes) tityrus."Nos spécialistes du Forum Bretagne vivante pensent qu'il s'agit d'un mâle. Nous l'avons rencontré en région Beaujolaise, en Aout 2013, sur des fleurs de menthe:


vendredi 11 avril 2014

La Noctuelle maculée, Acontia lucida

Lepidoptera > Noctuidae > Acontiinae 

Couleurs magnifiques, rencontrée en plein été en région Beaujolaise, on la croirait en manteau de fourrure tant ses couleurs sont superbes; il s'agit de la Noctuelle maculée, Acontia lucida, également appelée le Collier blanc. Et en plus nous avons affaire à  Acontia lucida forme albicollis, car le blanc prédomine sur le haut des ailes...(Merci le forum Bretagne vivante pour ce détail fin!)
Les plantes hôtes sont les liserons (Convolvulaceae), la mauve et la guimauve officinale (mavaceae), le Chenopodium (Chenopodiaceae), et le Taraxacum (Asteraceae). Ce qui ne l'empêche pas de butiner ici sur des cirses des champs, mais ces dernières appartiennent à la famille des Asteracées...



naturewonders.org  nous présente une photo magnifique de Acontia lucida. 
Sa chenille est impressionnante, et se fond bien dans la végétation. Voici sa photo empruntée à la galerie du monde des insectes, merci à l'auteur Fred Chevaillot .

mercredi 9 avril 2014

L'ortie Royale ou Galéopsis tétrahit, Galeopsis tetrahit

Lamiales > Lamiaceae > Galeopsis

Très courante cette Lamiaceae, Galeopsis tetrahit pousse partout en France dans les endroits un peu humides, au bord des fossés par exemple. taille moyenne (20cm à 80 cm, on la prend souvent pour une ortie.
La fleur est rose avec des tâches pourpre, mais également blanche tâchée de pourpre. la lèvre supérieure est couverte de poils qui retiennent les gouttes de rosée.
La tige a une section quadrangulaire et très poilue; l'inflorescence ressemble à celle du Lamier pourpre, Lamium purpureum, de la même famille:





dimanche 6 avril 2014

Une belle Tenthrède: Tenthredo notha

Hymenopera >  Tenthredinidae > Tenthredo

Tenthredo notha fait partie de ces  mouches à scie, dont les larves sont des fausses chenilles
pattes jaunes et noires, antennes noires mais jaunes pour les deux premiers articles, les tibias présentent une bande noire sur la face postérieure. C'est une femelle qui se nourrit de petits insectes et de pollen spécialement sur des Apiacées, et on trouve la larve sur du trèfle:



Vue en Auvergne à 1000 mètres d'altitude en Aout 2013. Elle est connue jusqu'en Angleterre, une présentation complète est faite par naturespot  ici.

mercredi 2 avril 2014

La Mouche scorpion, Panorpa communis

Mecoptera > Panorpidae > Panorpa

Les Panorpa sont des "nettoyeurs" qui se nourrissent de cadavres d'insectes, grâce à leurs rostres munis de mandibules robustes capables de broyer bien des petits corps d'insectes...Le genre Panorpa regroupe de nombreuses espèces. Nous pensons tenir ici le panorpa communis, le plus courant en Europe, vu en Auvergne à 1000 mètres d'altitude en Aout 2013.
l'extrèmité abdominale du mâle a la forme du telson (dernier anneau de l'abdomen) d'un scorpion, d'ou son nom : la mouche scorpion.

Le mâle de panorpa communis:


La femelle de panorpa communis:


dimanche 30 mars 2014

La Cigale grise, belle Méridionnale, Cicada orni

Hemiptera > Cicadidae > Cicada

On ne les présente plus! Mais en fouillant au fond d'un disque dur, j'ai retrouvé celle-ci qui à la fin aout, juste avant de passer la main (car elles meurent après avoir pondu, à la fin de l'été...) m'avait permis d'approcher, en pleine lumière: la Cigale grise, Cicada orni:


jeudi 27 mars 2014

Orthetrum réticulé, Orthetrum cancellatum

Odonata > Libelullidae > Orthetrum

Il paraît qu'il est très répandu en Europe cet Orthetrum réticulé, Orthetrum cancellatum.
Cette belle femelle a voulu nous offrir de beaux portraits, elle paraissait attirée par ce tronc de conifère fraîchement abattu, à tel point qu'elle a supporté longtemps ma présence et mes manoeuvres d'approche ne l'ont en rien dérangée:



Caractéristique: les deux bandes noires sur son abdomen; on peut la confondre avec la Libellule déprimée mâle, libellula depressa; nous montrions un mâle de Libellule déprimée, libellula depressa en Mai 2010, voir au bout de ce lien. Mais cette dernière est plus petite en taille, et l'abdomen est plus plat et ventru.

lundi 24 mars 2014

Une Tachinaire nommée Dexia rustica, spécialisée dans les hannetons

Diptera > Tachinidae > Dexia 

Nous l'avons rencontrée cet été, cette belle mouche, poilue* à souhait, qui évoluait en Auvergne à 1000 mètres d'altitude (à Vernuéjols 15260 pour ne pas le nommer), un village ou les vache paissent en paix dans les prairies, avec de l'herbe, et ou peu de pesticides sont utilisés...
Notre Dexia rustica  (pas trouvé le nom en Français, et peu de littérature sur le sujet...) évolue sur les ombelles d'une Apiacée, probablement le berce du Caucase, Heraclaum montegazzianum:


 
Note 1:
Les Tachinidae sont connus pour parasiter d'autres insectes, les larves des Tachinidae se développent dans l'insecte hôte qui en général meurt vidé d'avoir trop servi de nourriture au dit Tachinidae. D'ou leur utilisation dans la lutte biologique.
La larve de Dexia rustica se développe dans la terre, elle parasite les vers blancs larves de petits hannetons.

Note 2*:
les "poils" en question, les spécialistes les appellent "soies hypopleurales"...

Note 3:
le Forum insecte.org nous a empêchés de la confondre avec Solieria Pacifica, qui le fait est, lui ressemble beaucoup!

jeudi 20 mars 2014

La Chrysomèle fastueuse, Chrysolina fastuosa, in copula

Coleoptera > Chrysomelidae > Chrysolina

On pourrait la confondre avec la Chrysoline de la menthe, Chrysolina herbacea, d'un beau vert luisant à reflets dorés et des bandes cuivrées, pattes vertes également, de petite taille, 7 à 8 mm à peine, ici in copula trouvée sur du lamier blanc, lamium album (les faux orties, une lamiacée tout comme la menthe); le Forum insecte.org nous a évité une erreur, merci à lui, il s'agit en fait, dans la même famille, de la Chrysomèle fastueuse, Chrysolina (Fastuolina) fastuosa : 


 Sur la photo (3), on aperçoit le couple, à gauche (dans le flou) sur le lamium album une de ses plantes hôte.

lundi 17 mars 2014

La Gastrophyse verte, Gastrophysa viridula

Coleoptera > Chrysomelidae > Gastrophysa

La Gastrophyse verte, Gastrophysa viridula petite taille, 6 à 8 mm à peine, mais gros ventre! a propos, j'ai appris un mot: on appelle "Physogastre" un animal ou un insecte dont l'abdomen est très dilaté:


Il s'agit bien sûr d'une femelle, les pattes sont également vertes ainsi que les antennes. les plantes hôte  sont les Sarrasin, les Renouées, la Rhubarbe, l'oseille et les autres Rumex, bref, les Polygonaceae.

Merci le Forum insecte.org qui nous confirme l'identification scientifique:
Gastrophysa (Gastrophysa) viridula (De Geer 1775).

samedi 15 mars 2014

La Noctuelle de la Patience, Acronicta rumicis

Lepidoptera > Noctuidae >Acronicta

Nous avons déjà été séduits par cette belle chenille; il s'agit de La Noctuelle de la Patience, Acronicta rumicis; celle -ci nous vient d'Auvergne, nous avons attendu pour voir toutes ses facettes:


 


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...