mardi 2 septembre 2014

Mouche à toison, Machimus rusticus

Diptera > Asilidae > Machimus

Les Asilidae sont de redoutables prédateurs de diptères en particulier, ils sautent en vol sur leurs proies qu'ils immobilisent à l'aide de leur trompe courte et acérée, et parviennent à "sucer jusqu'à la moelle". Taille jusqu'à 20mm; corps velu, surtout sur le protonum, et pourvu d'une moustache qui leur vaut le nom vernaculaire de "mouche à moustache ou à toison".
Leurs larves se nourrissent de matière en décomposition.



Ci-dessus dans le sable, photo de droite, barbe et moustaches sont bien en évidence, et photo de droite, Machimus rusticus est posé sur un bouton de Liseron des dunes, Calystegia soldanella, que nous avons présenté en Décembre 2012.

dimanche 31 août 2014

La Scolie hirsute, Scolia hirta

Hymenoptera > Scoliidae > Scolia

Ces belles Scoliidae sont des guêpes solitaires qui parasitent les larves de coléoptères, tels les Cétoines; pour cela les femelles creusent la terre avec leurs pattes crochues, pour aller pondre dans ces larves.
Nous ne les verrons pas à l'œuvre, ici nous présentons un mâle de Scolia hirta, de taille 20 à 22 mm, surpris en train de fouiller au cœur d'une fleur de Panicaut de mer, Eryngium maritimum, sur la plage de La Turballe (Loire-Atlantique). On dit que la Scolie hirsute recherche les fleurs bleues? le soleil fait briller la noir corbeau de son corps les ailes ont des reflets bleutés, et les deux anneaux jaunes de son abdomen contrastent et tirent l'œil. Il ne faut pas l'embêter, elle a un dard...
 Le mâle se distingue de la femelle par:
- ses antennes plus longues que celles de Madame,
- les trois épines (que l'on pourrait prendre pour le dard...) à l'extrémité de son abdomen velu.



Impossible de la confondre avec la Scolie des jardins, Megascolia maculata, dont la taille peut atteindre 40mm, et dont la tête est orangée.

vendredi 29 août 2014

Petites guêpes, Microgastrinae

Hymenoptera > Braconidae > Microgastrinae 

Pas de nom vernaculaire, sauf erreur...
Il y a pas mal de temps que je "traine" dans les herbes, à des fins macrophotographiques, et je n'avais encore pas rencontré ce type de cocons: au premier coup d'œil, la chose ressemble à une petite boule de laine de brebis qui serait resté accrochée dans les herbes. Au toucher, c'est dense mais souple, presque spongieux. Diamètre 2cm environ.
Après réflexion, on pense à des galles, ces cocons doivent abriter de la vie, tout comme pour les galles, le plus simple est d'ouvrir pour constater de visu....à l'intérieur un ou plusieurs hyménoptères? celui que nous découvrons ressemble à un cynips?
Il s'agit bien d'un cocon collectif qui héberge des Hyménoptères de la famille desBraconidae, et du genre Microgastrinae. Pour aller à l'espèce, c'est plus rude, le genre Microgastrinae compte plus de 25000 espèces connues. les Microgastrinae se développent dans des cocons collectifs d'où peuvent sortir un très grand nombre d'individus. Ce sont des petites guêpes qui parasitent pucerons, chenilles et larves de coléoptères. Certaines sont donc utilisées en lutte biologique.




Biotope : terrain en pente dans hautes herbes sèches, vigne abandonnée, avant passage du broyeur...
Photos prises à Saint-Laurent-d'Oingt, (département 69), en Avril dernier.

Nos sources pour confirmer l'ID: Alain Ramel et son site hyper spécialisé, Page 14ter-31

mardi 26 août 2014

La Zygène du panicaut, Zygaena sarpedon

Lepidoptera > Zygaenidae > Zygaena

Nous vous présentions le Panicaut de mer, Eryngium maritimum,  en Octobre 2012; il se trouve que le Panicaut de mer est la plante hôte de la Zygène du panicaut, Zygaena sarpedon.
Signe particulier, présence d'un anneau rouge sur l'abdomen, surtout visible sur la photo de profil.
Peu de littérature sur le sujet, la Zygène du panicaut; Elle est en principe présente dans le Sud-est de la france, et sur la côte Atlantique, dès la fin Juin, elle abonde sur les dunes de Loire-Atlantique; les photos ci-dessous ont été prises début Juillet, dans les zones herbeuses de la plage de La Turballe, ou le Panicaut de mer, Eryngium maritimum,  pousse en abondance. Et le fait est qu'elles se posent exclusivement sur les feuilles des panicaut de mer, et aucune autre plante:




Zygaena sarpedon est à l'honneur sur les sites lepinet.fr ansi que sur European lepidopteres; ce dernier propose une série de photos superbes! cliquez sur les liens respectifs pour en savoir plus.

dimanche 24 août 2014

La grande sauterelle verte, Tettigonia viridissima

Orthoptera > Tettigoniidae > Tettigonia 

La grande sauterelle verte, Tettigonia viridissima est assez courante, est également appelée sauterelle sabre, à cause de la forme de la tarière impressionnante (oviscapte) de la femelle; les photos ci-dessous ont été prises en Beaujolais, au début du mois de juin 2014, dans une prairie en pente ou s'ébattaient de nombreux individus des deux sexes, jeunes et moins jeunes. Nous avons même eu la chance d'en trouver une de couleur différente, blanc jaunâtre qui la rendaient presque invisible parmi les herbes séches. On notera la dimension des ailes, bien plus longues que le corps qui lui mesure 6 cm au moins:

Le mâle avec en photo (3) un gros plan sur ses génitales (les cerques et les styles bien en évidence):


 


 Au dessus, vue imprenable sur les tibias épineux et détail des tarses;
Ci-dessous la femelle, avec gros plan sur son oviscapte;
et les deux dernières photo, un juvénile femelle, à gauche, qui (visible en zoomant) a perdu son œil droit;
et à droite un très jeune male:




mercredi 20 août 2014

La belle chenille du Bombyx du Chêne, Lasiocampa quercus

Lepidoptera >  Lasiocampidae >  Lasiocampa

Egalement appelé le Minime à bandes jaunes, voici la belle chenille de ce qui deviendra le Bombyx du Chêne, Lasiocampa quercus . Pas d'imago à présenter pour l'instant, notons que la femelle est de couleur crème, alors que le mâle est marron foncé; les images de UK moths sur Lasiocampa quercus font apparaître ce dimorphisme sexuel.



les deux photos ci-dessus, nous avons tenté un gros plan sur les fausses pattes, toujours très intéressant!

dimanche 17 août 2014

La punaise des céréales, Eurygaster maura

Heteroptera > Scutelleridae > Eurygaster

Eurygaster maura, une des punaises des céréales!

On la trouve partout en europe, dans les prairies sèches, et les herbes folles; comme son nom le laisse penser, la larve se nourrit sur diverses céréales (blé seigle orge, avoine) et peut créer des dégâts importants aux cultures. Eurygaster maura est très bien décrite dans britishbugs.




Photos prises en Juin 2014 dans le département du Rhône, à Saint-Laurent-d'Oingt.
Eurygaster maura fait partie de ces insectes qui  lorsqu'on les ennuie un peu trop, se laissent tomber en faisant le mort...Il faut en profiter alors pour admirer la vue de dessous; en voici une, on notera au passage comment elle range bien ses antennes pour mieux les protéger, le long du rostre.



jeudi 14 août 2014

La Bucéphale, Phalera bucephala

Lepidoptera > Notodontidae  > Phalera

Très bel exemple de mimétisme, La Bucéphale, Phalera bucephala également appelé le bombyx bucéphale; dans la végétation, il est impossible de la discerner tant elle ressemble à un morceau de branche; sa chenille de couleur jaune et noire, prend volontiers pension sur les chênes, bouleaux, saules, ormes, hêtres, tilleuls.



Un article intéressant sur la Bucéphale, dans le Forum Bretagne vivante, les illustrations sont nombreuses et couvrent tous les éléments du cycle de vie (œufs, chenilles à plusieurs stades, l'Imago dans différentes postures, y/c in copula...)

lundi 11 août 2014

L’Hespérie du dactyle, Thymelicus lineolus

Lepidoptera > Hesperiidae > Thymelicus

Dans cette famille des Hesperiidae , nous n'avons pas toujours affaire à la Sylvaine, Ochlodes sylvanus!
Voici l’Hespérie du dactyle qui selon Wikipédia, répond également à toute une série de noms vernaculaires tels, "le Ligné ou Hespérie orangée ou Hespérie des graminées ou Hespérie européenne".
Critère d'identification de l’Hespérie du dactyle Thymelicus lineolus, selon Tristan Lafranchis, antennes en massues avec l'extrémité noire:





vendredi 8 août 2014

Belle araignée-lynx, Oxyopes sp.

Araneae >  Oxyopidae > Oxyopes

Belle araignée-lynx qui protège bien son cocon...Nous l'avons rencontrée à Saint-Laurent-d'Oingt, dans le département du Rhône.Identification difficile, selon les spécialistes du forum insecte.org,
Il n'y a que quatre représentants de cette famille en France: Oxyopes heterophthalmus, O. lineatus, O. nigripalpis et O. ramosus.
Sur photos, avec ses bandes blanches latérales obliques du dessus de l'abdomen, ce pourrait être Oxyopes ramosus, mais restons en à Oxyopes sp.


Spécimen No.2:


Spécimen No.3 : mue ou prédation?



mardi 5 août 2014

L'Acidalie hardie, Scopula immorata

Lepidoptera > Geometridae > Scopula

L'Acidalie hardie, Scopula immorata, est un de ces papillons de nuit de la famille des Geometridae, que l'on aperçoit le jour, dans les hautes herbes, et qu'il est assez difficile d'approcher et lui voir garder la pose. Notre spécimen (c'est une femelle) a été rencontré à Saint-Laurent-d'Oingt, dans le département du Rhône. La chenille se nourrit sur les Lamiaceae telles l'Oregon (famille de la menthe) et le Thym?
Un peu de vent vers 10 h du matin, en léger contrejour, permet une position et un éclairage particuliers:




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...