lundi 1 décembre 2014

Chilocorus renipustulatus - nymphe, larve et Imago

Coleoptera > Coccinellidae > Chilocorus

 Trouvaille intéressante qui remonte à ce début Octobre: tout d'abord nous découvrons ceci dans notre haie, des sortes d'exuvies séchées à épines, et en cherchant à identifier qui pouvait bien émerger de ces exuvies, sur le site d' Alain Ramel, une piste sèrieuse: il pourrait s'agir d' une  "Dépouille larvaire et nymphale de Coccinelle Chilocorus renipustulatus, prédatrice des Cochenilles du Fusain Unaspis enonymi".


Ce n'est pas le fait du hasard, l'arbuste de la haie plante hôte de ces dépouilles larvaires se trouve être un fusain du Japon (Euonymus japonicus) de la famille des Celastraceae. Et en en y regardant de plus près, le dit fusain est envahi par de petites larves blanches de Cochenilles, Unaspis enonymi, qui au passage attaque également les Camélias; voir ci-dessous les larves minuscules trouvées sur les feuilles, en ce mois d'Octobre:


Et l'Imago était là aussi, en cherchant bien, il s'est mis à l'œuvre aussitôt émergé?


C'est super d'avoir à la fois la peste et son prédateur, sur le même site... Que la nature fasse le reste!

2 commentaires:

Karine A. a dit…

La nature régale ces merveilles de technologie à qui sait observer et enquêter. J'ai quant à moi découvert la coccinelle Rodolia Cardinalis sur un arbuste de mimosa atteint par la cochenille. La question est :comment la coccinelle, est-elle arrivée là? ( je veux dire: comment sait-elle qu'il y a là la cochenille dont elle est friande?)
Superbe reportage! cela faisait longtemps que je n'étais plus passée sur votre blog, je vois que votre passion entomo a fait de gigantesques pas !!

Monique et Daniel a dit…

Merci Karine pour ce commentaire sympa et encourageant!
Comment peuvent-elles détecter leurs repas favoris? c'est effectivement une bonne question!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...