mardi 7 septembre 2010

Le criquet ensanglanté, stethophyma grossum

Revenons aux orthoptères....
Je viens de rencontrer une multitude de criquets ensanglantés, stethophyma grossum,  j'ai passé un très bon moment à essayer de les isoler tout d'abord, pour les faire poser en dehors des hautes herbes, puis à les photographier, dans des poses singulières, faisant apparaître leurs caractéristiques.
La première de ces caractéristiques c'est que certains sujets (pas tous) sont bariolés de tâches rouge vif sur le corps et la face, qui laissent penser qu'ils viennent de dévorer une proie sanguinolente, ou de se rouler dans un fond de verre de vin rouge !
La deuxième de ces caractéristiques, c'est leur taille impressionnante, ils mesurent près de 5 cm de longueur, et sont capables de sauter relativement haut, et de fatiguer donc le photographe...
Lieu de la rencontre : en Auvergne, proche de Saint Flour, à 1000 mètres d'altitude, dans un pré à vaches en bordure de ruisseau, herbe verte et humide, vers 10 heures du matin.







pour terminer, ci-cessus un sujet "non taché..."

4 commentaires:

Darthmagus a dit…

Tes photos sont belles!

laubaine a dit…

une rencontre très interessante et d'un bon interêt ecologique , cet espece étant déterminante pour les zones humides , espéce egalement protégée ... belle serie

lejardindelucie a dit…

Superbe criquet que je ne rencontrerai pas dans ma zone sèche!!C'est vraiment rassurant quand on rencontre de nombreux specimens d'une espèce protégée!

Monique et Daniel a dit…

Merci à tous,
je garde un bon souvenir des heures passées avec ce magnifique criquet!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...